Galette feuilletée vs. Galette briochée : match retour!

Inspirations
blog_picture-rrHruV

Nous revoici à l’aube d’une nouvelle année ! Et comme chaque fois, nous la célébrons avec l’Épiphanie et son fameux duel entre deux écoles : les partisans de la galette feuilletée contre les mordus de la brioche. L’an passé, nous vous avions déjà donné quelques astuces pour réussir votre galette. Voici le deuxième chapitre de nos trucs et astuces pour satisfaire les deux camps !

Pour la brioche : générosité et patience

Une bonne brioche, ça se mérite et s’obtient à grands coups de générosité, mais aussi de patience. On vous l’a déjà dit l’an dernier, on le répète cette année : la brioche n’est pas la meilleure amie des gens pressés. Devant reposer plusieurs heures, voire idéalement une nuit entière, sa préparation nécessite de s’y prendre à l’avance.
La générosité, elle, se traduit par la dose de beurre. Car la brioche n’est pas non plus une alliée des régimes : plus elle contient de beurre, plus sa mie sera savoureuse. Au minimum, la dose de beurre doit être équivalente à un quart de la dose de farine. Quant à savoir s’il doit être doux ou salé, c’est à vous de décider ! S’il est plus simple de choisir le beurre salé, utiliser du beurre doux vous permet ensuite de maîtriser la quantité de sel à ajouter à la brioche.
Attention, n’oubliez pas que dans la brioche, le beurre doit être ajouté après les autres ingrédients. Ainsi, vous devez d’abord pétrir la farine avec le lait, le sel, le sucre et les œufs, puis n’incorporer le beurre qu’après quelques minutes, avant de pétrir le tout une seconde fois. Le beurre ralentit en effet le gonflement de la pâte. Autre astuce : le beurre doit être incorporé à température ambiante, pas à la sortie du réfrigérateur donc, pour éviter de « brusquer » la pâte.
Une fois toutes ces étapes assurées, vous pourrez laisser parler votre imagination et vos goûts en personnalisant votre brioche selon vos préférences : fruits confits, citron, raisins secs… Les recettes sont légion ! Cette année, on craque pour trois recettes innovantes. Notre couronne aux lardons vous permet d’utiliser la brioche en entrée ou à l’apéritif. Si vous voulez surprendre vos convives, ou tout simplement multiplier les plaisirs, il vous est hautement conseillé de tester notre brioche surprise et sa mosaïque de parfums ! Enfin, n’hésitez pas à vous faire plaisir avec notre recette délicieusement régressive de brioche aux bonbons fraise !

Pour la galette : tout dans les détails !

Comme pour la brioche, la confection d’une galette répond à des règles très strictes qu’il convient de respecter avant de laisser parler ses préférences. Voici quelques astuces de cuisine pour vous faciliter la tâche.
Commençons par la pâte. Si vous désirez obtenir de beaux disques réguliers et sans perte, vous pouvez découper votre pâton de feuilletage en 2 carrés que vous façonnez en boules avant d’étaler ces dernières. La pâte peut parfois se montrer trop élastique et devenir difficile à étaler. Pour y remédier, laissez-la reposer au frais entre les coups de rouleaux et recommencer jusqu’à ce qu’elle ait la bonne épaisseur. Enfin, sachez que la bonne épaisseur d’une pâte feuilletée équivaut à celle d’une pièce d’un euro.
Une fois la pâte prête, place à la garniture. Pour changer de la frangipane, voici deux recettes originales. La galette aux pistaches que vous pouvez agrémenter de cerises ou de framboises pour lui donner un goût fruité. De leur côté, les plus gourmands ne résisteront pas à notre recette de galette au chocolat .

Et l’on termine avec l’ingrédient-clé de la saison : la fève ! Quand vous la déposez, veillez à ce qu’elle soit le plus possible vers l’extérieur de la galette : plus elle sera au centre et plus vous risquez de la toucher avec le couteau lors de la découpe.
Pour savoir où est la fève : avant de déposer votre deuxième disque de feuilletage, placez un cure-dent à l’endroit où se trouve la fève, de manière à ce que lorsque vous posez le deuxième disque de pâte, le cure-dent ressorte. Ainsi vous saurez exactement où se trouve la fève avant de découper la galette. Prenez tout de même garde à ne pas oublier de retirer le cure-dent avant la dégustation !

Une fois la galette cuite, dès la sortie du four, vous pouvez lui donner un aspect brillant en la glaçant au sirop de sucre par exemple. Pour préparer ce dernier par vous-même, rien de plus simple : mélangez 15g de sucre glace avec une cuillère à café d’eau, et badigeonnez le dessus de la galette à l’aide d’un pinceau.

Il n’est pas simple de réussir du premier coup sa galette feuilletée ou sa brioche. Mais le jeu en vaut la chandelle : en cas de succès, vous partagerez avec vos proches un moment privilégié et savoureux ! Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une très bonne Épiphanie et une excellente année 2016. Et longue vie aux reines et aux rois !