Le crumble vous livre tous ses secrets!

Astuces cuisine
Le crumble vous livre tous ses secrets!

Une fois n’est pas coutume, ce mois-ci, c’est en Angleterre que nous nous rendons. Oui, nos voisins savent cuisiner, et plutôt bien si l’on en croit le succès du crumble. Et pour cause : simple, se mariant avec tous les fruits et, bien sûr, délicieux, le crumble a tout pour plaire aux gourmands. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir ses secrets. Jugez plutôt.


Le crumble aime tous les fruits… et les légumes !

C’est l’un de ses grands avantages : un crumble peut se cuisiner avec toutes sortes de fruits : pommes, bien sûr mais aussi framboises, cerises, abricots… Vous avez l’embarras du choix. Attention toutefois aux fruits qui, à la cuisson, rendent du jus en grande quantité, comme les prunes ou les poires. Pour éviter l’inondation, deux solutions s’offrent à vous : vous pouvez faire sécher les fruits quelques minutes à la poêle avant d’égoutter le jus, ou simplement saupoudrer le fond du plat d’une pincée de semoule fine, de tapioca ou de boudoirs écrasés avant de les y disposer.

Mais le crumble n’est pas qu’un dessert, il peut également être servi salé, aux légumes. Si vous faites face là aussi à une variété aqueuse, comme la courgette, préférez des biscuits apéritifs salés pour saupoudrer le plat. N’hésitez pas à tester cette astuce avec notre recette de crumble aux légumes du soleil qui vous fera délicieusement patienter jusqu’à l’été !

Si vous n’êtes pas mordus de fruits et légumes, vous pouvez également faire cuire votre crumble seul sur une plaque au four et l’utiliser en décor sur vos desserts : cheesecake, fromage blanc, compote ou en accompagnement d’une salade ou d’une soupe.


1+1+1

C’est LA règle du crumble (et elle n’est pas difficile à retenir) : le 1+1+1. Les trois ingrédients (sucre, beurre, farine) doivent être à proportions égales en toute circonstance. 

Pour vos crumbles sucrés, n’hésitez pas à associer un parfum à votre préparation qui se mariera avec les fruits : vous pouvez ajouter une pincée de poudre d’amandes, d’épices, ou une pointe de vanille à la farine pour en relever le goût. Préférez la cannelle pour les crumbles aux fruits blancs comme notre crumble à la pomme et au citron. Enfin, nous vous conseillons un sirop d’orgeat pour un crumble aux fruits rouges.

Vous pouvez également ajouter à la pâte des fruits oléagineux concassés comme des noisettes, des noix de cajou ou des pignons, cela ajoutera du croustillant à votre crumble.


La cuisson : une affaire d’équilibre !

Tout d’abord, il est plus que préférable de laisser reposer sa pâte au frais au moins une heure avant la cuisson. Cela évite l’absorption du jus des fruits par la farine.

Étape importante, la cuisson doit être surveillée de près. Le four ne doit pas être trop chaud (180 °C environ) et il est préférable de vérifier régulièrement le crumble. Vous pouvez sortir le dessert quand le sablé commence à dorer.

Si vous désirez une pâte bien croustillante, mettez-la au four quelques minutes, jusqu’à ce qu’elle commence à colorer, avant de la répartir sur les fruits ou légumes.


Ni chaud, ni froid

De manière générale, évitez de servir le crumble à la sortie du four. Les crumbles sucrés se dégustent généralement tièdes, voire froids, avec une crème anglaise ou une boule de glace à la vanille. Toutefois, qu’il soit chaud ou froid, un crumble saura toujours régaler les convives ! Notre crumble à la rhubarbe en est un excellent exemple !

Enfin, pour des raisons pratiques, n’hésitez pas à proposer vos crumbles en portions individuelles. Les servir dans des ramequins vous évitera l’écueil de la découpe, étape durant laquelle il faut faire preuve de mille précautions pour ne pas désintégrer le crumble.

Vous avez toutes les cartes en main : il ne vous reste plus qu’à choisir les fruits ou légumes que vous disposerez sous votre pâte ! On vous rappelle tout de même qu’il existe aussi sur notre site une recette de crumble de jambon. Et oui, en matière d’association, le crumble est imbattable !