Mardi Gras, tout en gaufres !

Inspirations
blog_picture-Fb7XwE

Février est un mois attendu par les gourmands ! Outre la Chandeleur et ses crêpes, n’oubliez pas que le 9 février, nous fêtons Mardi Gras, jour de carnaval et de délices pour le goûter ! Après avoir paradé dans les rues, les petits adorent se ruer sur les beignets mais aussi les gaufres ! Ce sont ces dernières que nous avons choisi, ce mois-ci, de décortiquer pour vous en donner toutes les astuces !

S’il existe de nombreux types de gaufres, la préparation, elle, ne varie quasiment pas. Nous vous invitons ainsi à consulter notre recette sur notre site Internet, idéale pour de délicieuses gaufres classiques.


Le gaufrier ? Pas indispensable !

Vos petits raffolent des gaufres mais vous n’avez pas de gaufrier ? Pas d’inquiétude : il est tout à fait possible de les cuisiner au four. Avant d’être l’une des insultes préférées du capitaine Haddock, le « moule à gaufre » existe réellement. On trouve aujourd’hui dans le commerce des modèles en silicone très pratiques, car plus faciles à nettoyer ensuite. Leur utilisation est aussi simple qu’un gaufrier : vous devez positionner vos gaufres dans le moule sur une grille froide à 220 °C en chaleur tournante. Veillez bien à huiler le moule au préalable car il vous faut, à mi-cuisson, retourner les gaufres.


Les secrets d’une cuisson bien menée

Si vous avez la chance de posséder un gaufrier, il vous faut éviter le piège bien connu de la pâte qui accroche et sépare vos gaufres en deux quand vous l’ouvrez. Tout d’abord, évitez d’ouvrir le gaufrier trop tôt, comptez 3 à 5 minutes minimum selon la puissance de cuisson. Généralement, c’est quand la vapeur ne s’échappe plus du gaufrier que l’on considère la cuisson terminée.

N’hésitez pas non plus à beurrer les deux plaques avant de couler votre pâte ou, si elles sont antiadhésives, à les badigeonner légèrement d’huile avec un pinceau ou un sopalin imbibé. Pour limiter le risque, vous pouvez, en ouvrant délicatement les plaques, décoller doucement la pâte avec une fourchette. Veillez également à bien refermer le gaufrier entre chaque gaufre afin de conserver la chaleur.

Enfin, ce n’est pas une étape indispensable, mais laisser reposer la pâte quelques heures, si vous en avez le temps, permet de l’aérer et limite les risques d’accrochage. C’est ce que nous vous conseillons pour notre recette de gaufre liégeoise !


Des gaufres croustillantes : ça se travaille !

Le succès des gaufres tient à leur texture à la fois moelleuse et croustillante. Toutefois, certains préfèrent des gaufres très croustillantes. Voici quelques astuces pour les satisfaire :

- Remplacer le lait par de l’eau :

Le lait apporte en effet de l’onctuosité à la pâte. Le remplacer en partie, voire même en totalité, par de l’eau permet d’annihiler l’effet du lait et de rendre les gaufres très croustillantes.

- Faire gonfler la pâte avec de la levure :

En plus de retirer le lait, ajouter de la levure à la pâte permet d’en augmenter le croustillant. Attention, la levure nécessite obligatoirement de laisser reposer la pâte au moins 40 minutes. Comptez 10 g de levure chimique pour 500 g de farine mais soyez vigilant ! Après repos, la pâte peut avoir triplé de volume.

Astuce supplémentaire : en remplaçant le lait par de la bière, vous remplissez les deux étapes en une seule ! Plus besoin de levure, ni d’eau !
Enfin, n’hésitez pas à utiliser notre préparation Ma Pâte à Gaufres Francine pour vos recettes les originales, comme ces gaufres Grain de Folie !


Natures ou travaillées, les gaufres restent l’un des goûters préférés des petits gourmands et l’assurance d’un précieux moment en famille ! Profitez-en, et bon Mardi Gras à vous et vos petits !