Le printemps s’invite dans votre assiette !

Le printemps s’invite dans votre assiette !

Exit la morosité hivernale et bonjour à la légèreté printanière ! Cultivés avec persévérance dans nos jardins ou soigneusement choisis sur les étals du marché, les légumes savent nous redonner du peps à l’arrivée des beaux jours ! Tour d’horizon pour profiter au maximum des vertus de nos petits légumes de saison.
 

L’asperge, reine de la détox

L’une des vedettes du printemps reste sans conteste l’asperge, légume reconnu pour ses qualités détoxifiantes mais aussi pour sa capacité à s’accommoder à toutes les envies ! Voici quelques astuces pour vous régaler à tous les coups :

Sachez que les meilleures asperges sont celles aux tiges fermes et cassantes et aux pointes serrées. Lorsque vous choisissez votre légume, assurez-vous que son talon est humide, preuve que la cueillette est récente. Car les asperges ne se conservent pas plus de trois jours au réfrigérateur, elles deviennent rapidement fibreuses et donc désagréables en bouche.  La préparation dépend ensuite de la variété : si les asperges blanches doivent être pelées, les vertes et violettes n’ont pas besoin d’être épluchées. Pour la cuisson, celle à vapeur demeure le moyen idéal, à condition de bien gérer son temps : pas trop long pour garder le croquant du légume. Une fois ceci fait, l’asperge peut s’accommoder avec toutes sortes de plats : coupée en fines lamelles et parfumée selon votre bon plaisir, en quiche ou encore en velouté, c’est à vous de choisir !
 

Toi, toi, mon pois

Il est la star des cuisines méditerranéennes, l’élément discret mais présent partout : le pois chiche ! Comme l’asperge, ses bienfaits sont nombreux : riche en protéines végétales, faible en matière grasse, sans cholestérol… N’en jetez plus !

Le pois chiche peut se consommer sec, en purée ou même en farine. Toutefois, sa cuisson implique le respect de certaines règles, à commencer par le choix en amont des pois à cuire. Préférez les pois chiches lisses et de couleur claire, plus jeunes et donc plus rapides à cuire que les ridés.  Vient ensuite l’étape indispensable : le trempage. Il est nécessaire de laisser tremper les pois chiches une nuit. Comptez, pour ce faire, trois volumes d’eau pour un volume de pois. Ne conservez surtout pas l’eau de trempage pour faire cuire vos pois chiches, ils deviendraient vite indigestes. Les pois chiches absorbant rapidement l’eau, la cuisson s’opère dans une grande cocotte avec au moins trois volumes d’eau et dure une bonne heure selon la quantité à cuire. Les pois chiches peuvent être considérés comme cuits quand on peut les piquer sans difficultés à la fourchette. Si vous aimez gagner du temps, sachez qu’un peu de bicarbonate dans l’eau réduit largement le temps de cuisson. Une fois cuits, les pois chiches ne peuvent se conserver au réfrigérateur que 5 jours maximum dans leur eau de cuisson. Toutefois, égouttés, ils peuvent être conservés plusieurs mois au congélateur.

Reste à convertir nos chers pois en plats. Le printemps appelle les beaux jours, les beaux jours appellent les sorties, les sorties appellent les pique-niques ! Du coup, on craque pour ces petits triangles à l’houmous et leurs tartares de légumes qui ne dépareillent pas dans le panier !

Les plus casaniers pourront tout aussi bien les réserver pour un apéro : ils seront toujours aussi bons !
 

La carotte dans tous ses états 

Inutile de faire les présentations, vous vous connaissez sans doute déjà. La carotte et vous, ça a commencé dès les pots de bébé ! Vous connaissez ses bienfaits, ses mille manières de la cuisiner et sa capacité à rendre aimable qui la dévore. Continuons de la flatter : la carotte aide à prévenir toutes sortes de maladies cardiovasculaires, est excellente pour la vue et représente un atout beauté non négligeable, stimulant la peau et le teint si consommée régulièrement.

La cuisine des carottes est relativement simple. Sachez que pour des légumes frais, il n’est pas nécessaire d’enlever la peau, qui contient une grande quantité de vitamines. Les nettoyer sous l’eau est amplement suffisant. Si vous aimez les carottes croquantes, n’oubliez pas de retirer les feuilles dès que possible : celles-ci contribuent en effet à déshydrater les racines. Et si vous rechignez à jeter ces belles fanes vertes, dites-vous qu’elles se cuisinent très bien, notamment avec des pommes de terre. Vous pouvez ainsi en faire une excellente soupe, voire même des galettes ! Enfin, sachez que découper la carotte en biseau permet de la faire cuire plus vite.

Vous connaissez sans doute bien des recettes impliquant notre légume orange préféré. C’est pourquoi nous avons décidé pour cette saison d’en faire la star de notre dessert. Peut-être avez-vous déjà entendu parler du Carrot cake, recette très populaire dans les pays anglo-saxons mais encore peu connue en France. Faites-là découvrir (et adopter) à vos convives !
 

Bien évidemment, le printemps ne se résume pas à ces trois excellents légumes. Poireau, fraises, haricots verts, salade frisée, fruits rouges… Les vedettes printanières sont nombreuses ! Alors, à vous de célébrer le retour du Printemps à votre manière !