Quand la cuisine se fait décorative !

Inspirations
blog_picture-N4cy7v

De nos jours, la cuisine décorative (ou design culinaire) a la cote ! On ne sait pas si c’est la nourriture qui devient objet de déco ou si c’est la décoration qui devient comestible, mais en tout cas, le beau et le bon sont désormais indissociables dans les assiettes des grands chefs. Voici quelques petites astuces pour que vos assiettes flattent aussi bien vos pupilles que vos papilles !


Le choix des ustensiles

Aujourd’hui, il est très facile de trouver, en quincaillerie comme en supermarché, des ustensiles dédiés au design culinaire. Outre les emporte-pièces et leurs innombrables formes, vous pouvez, pour égayer votre table, vous servir de taille-crayons à légumes, de cuillères parisiennes, de moules à œufs ou encore de poches à douille. Ainsi, un taille-crayon peut vous permettre de concocter des roses de légumes (concombre, carotte…) en quelques gestes très simples : insérer le légume dans l’ustensile et le tourner à la manière d’un crayon dans… un taille-crayon. Après quoi, il vous faut, à l’aide de la pointe d’un couteau, former un rouleau avec le ruban obtenu, puis l’ouvrir de façon à former une rose. Similaire au taille-crayon, le Spirelli, très en vogue chez les aficionados de cuisine décorative, permet de réaliser des spaghettis de légumes. Vous pouvez ainsi les joindre à une assiette de nouilles sautées ou, tout simplement, de vrais spaghettis : un bon moyen de réconcilier certains avec les légumes !

Mais certains outils de déco peuvent déjà se trouver dans votre maison! Vous pouvez en effet recycler certains objets pour leur donner une nouvelle utilité. Un vieux pot de confiture, par exemple, peut tout aussi bien accueillir une salade. Dans le même ordre d’idées, un bocal de conserve peut donner un côté rétro à votre tiramisu. N’hésitez donc pas à fureter pour redonner une seconde vie à certains de vos ustensiles !


Des recettes qui se prêtent au jeu

Certaines recettes doivent en partie leur succès à leur capacité d’être d’excellentes bases décoratives. Parmi les plus connues : les cupcakes ! Le web regorge de recettes personnalisées et esthétiques. Nous, on vous propose de tester nos cupcakes aux fleurs d’ananas, à la fois originaux et très, très jolis !

Pour la décoration du cupcake, l’accessoire indispensable est évidemment la poche à douille. Il en existe de toutes les sortes et de toutes les formes. En cas de rupture de stock, vous pouvez faire appel au système D en la remplaçant par un sac congélation : placez la crème ou la garniture dans le sac puis tenez-le fermé. Découpez une petite ouverture sur l’un des coins du bas. Vous pouvez y rajouter un embout ou garnir votre gâteau directement par l’ouverture. Concernant le glaçage, deux options s’offrent à vous. Le plus simple est le glaçage blanc, obtenu en fouettant (pour une dizaine de cupcakes) un blanc d’œuf, 200 g de sucre glace et une cuillère à café de jus de citron. Il s’étale sans poche à douille, à l’aide d’une simple spatule.

Le glaçage au beurre, plus gourmand, s’obtient en mélangeant (pour une dizaine de cupcakes) 100 g de beurre mou et 300 g de sucre glace (auxquels on peut ajouter divers arômes et colorants). Une règle d’or : toujours attendre que les cupcakes aient refroidi avant d’entamer la décoration !

Parmi les recettes tendances, abordons les gâteaux (souvent à étages) recouverts de pâte à sucre. Très populaire aux États-Unis, le « cake design » connaît désormais un vrai succès en France. Le gâteau qui se prête le plus à cet art, c’est la génoise, moelleuse sans être trop souple ou humide, support parfait pour y déposer ensuite sa pâte à sucre. Il n’existe pas, pour cette dernière, une unique recette, loin de là ! La plus répandue consiste, pour 500 g de pâte à sucre, à mélanger, à la main ou au batteur, 500g de sucre glace avec 1 blanc d’œuf et 2 c.à soupe de glucose, jusqu’à obtenir une boule. Si vous le souhaitez, vous pouvez colorer votre pâte à sucre. Pour cela divisez votre pâte à sucre en autant de couleurs que vous souhaitez et ajoutez du colorant alimentaire, en gel ou en poudre. Pétrissez jusqu’à obtenir une couleur bien homogène. Étalez-la sans attendre (si vous désirez la conserver : emballez-la sous cellophane une fois emballée).

Petite astuce, vous pouvez également faire de la pâte à sucre avec des marshmallows. Pour obtenir 270g de pâte à sucre, mélangez 18g d’eau avec 160g de marshmallows blancs (ainsi votre pâte à sucre sera blanche). Faites chauffer le tout pendant 30s au micro-onde, puis mélangez. Répétez l’opération jusqu’à obtenir une pâte lisse. Puis ajoutez petit à petit le sucre glace. Pétrissez afin d’obtenir une boule. Attention ça colle aux doigts. Pour éviter une pâte à sucre trop collante, pensez, lors de sa confection, à saupoudrer votre plan de travail et votre rouleau à pâtisserie de sucre glace. Une fois bien étalée, il vous suffira de l’enrouler délicatement sur le gâteau et de la lisser avec vos mains.


L’originalité, clé de la cuisine décorative

Bien décorer, c’est aussi susciter l’étonnement. Pour ce faire, le mélange des genres représente un excellent levier de surprise. Prenons ici l’exemple de nos crêpes riz au lait, kiwi, mangue et framboise façon maki. Cette recette adapte la célèbre méthode japonaise des makis aux crêpes, leur conférant une esthétique originale et attrayante. Une recette qui allie plusieurs cultures culinaires pour joindre le beau et le bon, voilà de quoi surprendre vos convives !

Autre moyen de susciter la surprise : la couleur. Ici, nous ne saurons trop vous conseiller d’utiliser notre Levure colorée ! Pourquoi ne pas s’en servir pour confectionner un Red Velvet Cake, recette qui allie harmonie des couleurs et gourmandise absolue ?


Et oui, l’originalité, ça ne s’apprend pas ! La base de la décoration réside avant tout dans votre capacité à imaginer, improviser. Et pour ce faire, il vous faudra essayer, tester, rater peut-être. Peu importe, l’essentiel ici n’est pas seulement de satisfaire ses convives, mais de se faire plaisir ! Après tout, la cuisine, c’est avant tout fait pour ça !