des trucs
& astuces

Des trucs & astuces
pour une cuisine facile au quotidien

Pour Noël, la bûche vous livre tous ses secrets !

Pour Noël, la bûche vous livre tous ses secrets !

Elle est la cerise sur le gâteau du repas le plus attendu de l’année… Ce mois-ci, Francine se penche sur l’incontournable dessert de Noël : la bûche ! Outre sa gourmandise et ses multiples recettes possibles, la bûche a aussi l’avantage d’être facile à réaliser chez soi. Ce serait dommage de ne pas se laisser tenter…


À la base : un biscuit

La recette de la bûche obéit à des étapes limpides : biscuit, cuisson, garniture, décoration. Commençons donc par la base : le biscuit, réalisé à partir d’une génoise. Vous pourrez trouver la recette dans notre recette de bûche aux épices.

Pour plus de gourmandise, on vous conseille d’imbiber (très légèrement) la génoise au pinceau avant de l’enfourner. Vous pouvez la parfumer en utilisant de la noix de coco, un zeste de citron, de l’arôme de vanille voire même quelques gouttes d’alcool. Vous pouvez également préparer un sirop, comme nous vous le conseillons dans la recette ci-dessus.


Une cuisson à surveiller de près!

La préparation achevée, intéressons-nous à la cuisson. Comme pour de nombreuses pâtisseries, celle de la bûche requiert une certaine vigilance. En effet, si le biscuit venait à trop cuire, le risque de cassure lors du roulage est alors très important et tout serait à recommencer ! Comptez environ 7 minutes à 240 °C, mais surveillez attentivement la cuisson en gardant à l’esprit que le biscuit doit être à peine doré à la sortie.

Au préalable, pensez à bien beurrer et fariner le papier sulfurisé sur lequel sera déposée la génoise avant d’être enfournée.

A la sortie du four, une autre difficulté vous attend : décoller le biscuit. Une étape a priori toute bête, mais qui, pour être réalisée, requiert une astuce : Avant de décoller le biscuit, laissez-le tiédir quelques minutes puis recouvrez-le de film alimentaire. Retournez-le, conservez le film alimentaire et retirez délicatement le papier sulfurisé après l’avoir légèrement humidifié.


Pour une bûche bien roulée…

...il faut une garniture adaptée ! Cette étape vous appartient, vous pouvez garnir votre bûche selon vos envies. Gardez à l’esprit que la garniture doit pouvoir s’étaler facilement, sans forcer, ne doit pas couler ni imbiber le biscuit. Parmi les classiques, la ganache, la crème au beurre ou la crème de marrons (comme dans notre recette s’accordent délicieusement à la recette (et à Noël !). Vous pouvez également opter pour de la confiture. Dans ce cas, prenez soin de la choisir sans morceaux et étalez la délicatement pour ne pas casser le biscuit.

Enfin, si vous craignez l’étape du roulage, n’hésitez pas à utiliser cette astuce en amont, à la sortie du four : sans attendre que le biscuit ne tiédisse, vous pouvez le rouler dans un torchon propre avant de le laisser reposer quelques minutes.


La touche finale : la décoration !

Vous pouvez décorer votre bûche en confectionnant des petites figurines en pâte d’amande. Servez-vous alors d’un cure-dent pour les faire tenir debout et les planter sur la bûche, mais n’oubliez pas d’en avertir vos convives ! Les poches à douille peuvent également être une aide précieuse dans la décoration. Après l’avoir remplie de crème au beurre ou de chantilly, vous pouvez dessiner les formes de votre choix (fleurs, paniers, étoiles…) sur le nappage de votre bûche. Plus simplement, vous pouvez utiliser une fourchette ou une cuillère pour décorer la crème recouvrant la bûche.

Enfin, si vous voulez disposer sur la bûche des petits agréments comme des morceaux de biscuits, des copeaux de chocolat ou du cacao en poudre, comme sur notre bûche au chocolat, faites-le à la dernière minute.


La conservation : pas sans risque !

C’est l’un des avantages de la bûche : elle se conserve très bien. Vous pouvez donc prendre de l’avance, préparer votre dessert la veille et le conserver au frigo. Attention ! La bûche est constituée d’éléments qui absorbent fortement les odeurs. Si vous ne devez conserver votre bûche que quelques heures, préférez donc une pièce fraîche, en-dessous de 10 °C. Sinon, pensez bien à la recouvrir d’un film plastique avant de la placer au frigo.

Sachez également qu’il est préférable de laisser reposer une bûche au moins deux heures avant dégustation.


Vous avez désormais votre dessert pour le repas de Noël, qu’on vous souhaite joyeux et savoureux !

Retour au menu